Rechercher

Reflux gastro-œsophagien

Dernière mise à jour : il y a 3 heures

Quésaco ?

Le reflux gastro-œsophagien (RGO) désigne la remontée d'une partie du suc gastrique dans l'œsophage.



Suc gastrique ?

Le suc gastrique est un liquide contenu dans l'estomac composé à 99% d'eau. Son acidité provient de l'acide chlorhydrique (HCl) sécrété par stimulation hormonale ou sensorielle (ex : odeur d'un plat, vue d'un gâteau dans un magasine, etc). L'acidité peut abaisser le pH du suc gastrique à 1.


Bien que son acidité puisse impressionner et effrayer, le suc gastrique se doit de rester acide afin de bien remplir ses fonctions. L'HCl permet entre autres :

• Dégradation des glucides et protéines (découpage en petites molécules);

• Élimination des agents pathogènes qui pourraient se trouver dans les aliments ingérés;


Afin de protéger l'estomac de l'acidité du suc gastrique, les cellules caliciformes produisent un mucus alcalin qui tapisse la muqueuse gastrique. À la différence de l'œsophage qui lui n'est pas protégé par l'acidité, d'où les sensations de brûlures.



Origine du RGO ?

• Origine mécanique

Hernie hiatale : Remontée du haut de l'estomac dans l'œsophage à travers l'anneau musculaire du diaphragme par lequel passe normalement seulement l'œsophage;

Dysfonctionnement du sphincter œsophagien (muscle qui sépare l'œsophage de l'estomac);


• Hypochlorhydrie (production insuffisante d'HCl)

□ Prise prolongée d'antiacides (IPP);

□ Stress. En état de stress chronique, l'organisme est sous le contrôle permanent du système nerveux sympathique qui inhibe la libération des sucs digestifs;

□ Dysbiose (prolifération bactérienne, souvent l'Helicobacter Pylori).

Dans les trois cas, l'absence d'acidité favorise la prolifération bactérienne et entraine une mauvaise digestion des aliments (protéines, glucides). Ces aliments digérés insuffisamment fermentent voire putréfient. C'est ainsi qu'apparaissent les reflux, gaz et odeurs nauséabondes (flatulences et selles). S'en suit une réaction en chaine inflammatoire prédisposant à la gastrite chronique. À terme, l'intestin devient poreux (hyperperméabilité intestinale).


Les reflux gastriques et/ou flatulences ne sont que la résultante des gaz provoqués par la fermentation des aliments mal digérés qui augmentent la pression intra-abdominale. Si la fermentation a lieu dans l'estomac, la pression sera relâchée par la bouche (reflux); si elle a lieu plus bas dans l'intestin, la pression sera relâchée par l'anus (flatulence).


À savoir : La production d'HCl diminue en avançant en âge. À partir de 60 ans, il est parfois nécessaire de passer par une complémentation en enzymes digestives.


Il est important de dépister rapidement une hypochlorhydrie sans quoi les conséquences peuvent être plus ou moins préjudiciables (prise de poids, hypothyroïdie, maladies hépatiques ou rénales d'origine toxique, maladies neurodégénératives, fonte musculaire, ostéoporose, dépression).


• Hyperchlorhydrie (hypersécrétion d'HCl)

□ Repas trop copieux. Un estomac complètement rempli ne parvient pas à brasser correctement les aliments. Temps que le contenu n'a pas atteint un pH entre 1 et 2, le pylore (orifice entre l'estomac et le début de l'intestin grêle) reste fermé. Il n'y a donc aucune évacuation vers l'intestin grêle. Le contenu de l’estomac peut alors remonter par le cardia (orifice entre l'œsophage et l'estomac). Ce qui conduit aux reflux voire aux vomissements.

□ Alcoolisme. L'alcool augmente la production d'HCl et relâche le sphincter œsophagien (cardia) autorisant le reflux.



Symptômes du RGO ?

Sensations de brûlures derrière le sternum

Remontées de liquide acide

Douleur au niveau du thorax

Éructations fréquentes

Aérophagie

Nausées

Halitose

Inappétence

Gaz, flatulences

Odeurs nauséabondes des selles et flatulences

Présence de morceaux d'aliments non digérés dans les selles


À terme, l'acidité du reflux peut occasionner une inflammation de l'œsophage, de la gorge et de la bouche, pouvant déboucher sur des ulcères. Le RGO peut donc être à l'origine de pharyngite, laryngite, enrouement de la voix, asthme, toux chronique, érosion dentaire et plus rarement, à l'endobrachy-oesophage (EBO) aussi appelé œsophage de Barrett, précurseur du cancer œsophagien. Vous comprendrez l'importance d'une fibroscopie préventive.


Face à ce désagrément, les personnes souffrantes ont souvent recours à la prise de médicaments que sont :

• Antiacides (IPP, alginates...)

Antihistaminiques H2


Attention : Ces traitements allopathiques inhibent la sécrétion d'acide chlorhydrique en bloquant la stimulation des cellules qui sécrètent l’acide chlorhydrique.


Leur prise doit être limitée dans le temps (court terme). À long terme, l'inhibition d'acide chlorhydrique attire les bactéries (Helicobacter Pylori, Salmonelle,...), réduit l'absorption des nutriments essentiels et augmente la probabilité de développer des troubles digestifs pouvant aller jusqu'au syndrome de l'intestin irritable.


Il est important de rappeler que le suc gastrique doit rester acide pour bien remplir ses fonctions.


Le but n'est pas de taire l'estomac mais de comprendre ses cris. C'est pourquoi la détermination de l'origine du RGO permet de prendre le problème à sa cause et d'orienter une solution adéquate.


À la demande du médecin, le gastro-entérologue réalisera en premier temps une fibroscopie afin d'écarter un ulcère gastroduodénal (souvent du à une infection à l'Helicobacter Pylori), une hernie hiatale, un dysfonctionnement du sphincter œsophagien ou encore un infarctus (dont la sensation peut ressembler à celle d'une brûlure gastrique).


Seulement après, l'anamnèse d'un.e naturopathe permet de déterminer les origines plausibles du RGO. Un protocole personnalisé est ensuite délivré pour atténuer voire éliminer définitivement les symptômes désagréables.



La naturopathie contribue à minimiser ces symptômes. Pour prendre rendez-vous, vous pouvez me contacter au +33 7 87 05 63 94 ou à bonenfantnaturopathe@hotmail.com.